TERRA TRIBUTA   
  • EN
  •    
    POURQUOI SUIVRE SES RÊVES ?
    ALLER À LA DÉCOUVERTE DE SOI
  • EN
  •      
    Documentaires
    Livres
    Conférences
    Expositions
    Décorations murales
  • EN
  •      
    Notre histoire
    Nos collaborateurs
  • EN
  •      

    TERRA TRIBUTA

    RÊVER
    EXPLORER
    PARTAGER
    À propos
    Nous joindre
  • EN
  •      
    ABONNEZ-VOUS
    À L'INFOLETTRE
    Conditions Générales d'Utilisation
    Politique de Confidentialité
    Politique de Remboursement

    EXPLORER

    Sur un quai en bois, la foule attend debout le départ de la prochaine croisière alors qu’un bateau s’éloigne vers les montagnes.
    Le fjord de Milford Sound s’explore en bateau, en avion et en hélicoptère. Les plus sportifs choisissent la randonnée, le kayak de mer et la plongée. Bref, les choix ne manquent pas pour explorer l’un des sites les plus visités du pays.

    À la découverte de Milford Sound dans le parc national Fiordland

    Après des kilomètres de forêt luxuriante et de montagnes enneigées, nous arrivons au bout de la route 94, où une dizaine d’autobus attendent. De nombreux groupes de voyages organisés parcourent 600 km dans la même journée depuis la ville de Queenstown. La plupart des touristes explorent le plus grand parc national du pays en 12 heures à peine… 

    Comme nous avons prévu de camper trois nuits dans le parc, nous décidons d’opter pour la dernière croisière de la journée, moins fréquentée. À 16 h 30, notre embarcation met le cap en direction de l’emblématique Mitre Peak, culminant à 1 692 m au-dessus de ces eaux profondes. 

    Après une demi-heure à scruter le fjord Milford, notre bateau s’approche en douceur d’une pointe rocheuse. « Regarde Maman ! » s’exclame Léo. Bien sûr, comme tout le monde, je suis émerveillé par cette vingtaine d’otaries à fourrure, mais encore davantage par la cascade Stirling au loin sur l’autre rive. Quel contraste saisissant, l’eau frénétique et blanche et puis ces falaises verdoyantes et verticales !

    Pour en savoir plus, visitez la page officielle du parc sur le site du Department of Conservation.

    Des otaries à fourrure dorment sur une terrasse rocheuse au bord de l’eau. Au loin, une haute cascade coule depuis des falaises verdoyantes.
    Avec plus de sept mètres de précipitations chaque année, cette région figure parmi les plus humides de Nouvelle-Zélande. Ces otaries à fourrure ne semblent pas s’en plaindre.

    Un petit bateau navigue paisiblement entouré par d’impressionnantes falaises verdoyantes.
    À son embouchure, le fjord Milford se rétrécit de manière spectaculaire, tandis qu’à d’autres endroits, il mesure plus de deux kilomètres de large.

    Paysage du fjord Milford vue depuis un petit bateau de croisière par une journée ensoleillée.
    Milford Sound n’est pas le seul fjord du parc. Ce paradis renferme en réalité 14 fjords. Le parc national Fiordland figure sur la liste du patrimoine de l’UNESCO Te WaĚ„hipounamu – zone sud-ouest de la Nouvelle-Zélande.

    This function has been disabled for .

    TERRA TRIBUTA

    ABONNEZ-VOUS
    A L'INFOLETTRE