TERRA TRIBUTA   
  • EN
  •    
    POURQUOI SUIVRE SES RÊVES ?
    ALLER À LA DÉCOUVERTE DE SOI
  • EN
  •      
    Documentaires
    Livres
    Conférences
    Expositions
    Décorations murales
  • EN
  •      
    Notre histoire
    Nos collaborateurs
  • EN
  •      

    TERRA TRIBUTA

    RÊVER
    EXPLORER
    PARTAGER
    À propos
    Nous joindre
  • EN
  •      
    ABONNEZ-VOUS
    À L'INFOLETTRE
    Conditions Générales d'Utilisation
    Politique de Confidentialité
    Politique de Remboursement

    EXPLORER

    Un chanteur à la peau noire ouvre grand ses bras vers le ciel lors d’un spectacle.
    « En France, une Journée de la musique est organisée chaque année et on en parle pendant trois mois. Ici, c’est trois mois de musique et de fête, un festival ininterrompu. » Louis Duvernois | En 2006, le chanteur Grégory Charles a animé la fête du Canada et dévoilé son spectacle intitulé Rythmes canadiens.

    Les festivals de Montréal | Souvenirs mémorables en photos

    Voici un hommage photographique à l’incroyable diversité de festivals à Montréal. Que de rencontres et de souvenirs mémorables !

    Dans notre ouvrage sur Montréal, le journaliste Éric Clément et moi avons voulu célébrer la ville de Montréal en présentant des histoires d’amour de personnalités variées telles que Frédéric Back, Clairette, Jérôme Ferrer, Paul Buissonneau, Chantal Jolis, etc. Encore aujourd’hui, leurs témoignages me semblent appropriés !

    Scène de spectacle et lumières colorées avec un joueur de guitare électrique portant des lunettes fumées et un chapeau style léopard.
    « On va au Festival de jazz, aux Francofolies, pour l’atmosphère et pour se promener au centre-ville. C’est chouette. Les festivals, l’été, c’est un plus. » Jean Gounelle

    Foule amassée de nuit dans une rue bordée d’édifices et d’arbres avec au loin une scène de spectacle éclairée la nuit.
    « Le jour de mon arrivée, Montréal était en plein festival de jazz. J’avais été impressionné, surtout en arrivant sur l’esplanade de la Place des Arts où c’était bourré de monde. Je me souviens de la chaleur et de l’impression dès le début de voir des gens relaxes et décontractés. Ça me faisait du bien. » Jérôme Minière

    Hommes et femmes en habits de sports et portant des caques sur la ligne de départ d’une course de patins à roues alignées.
    « Je n’ai jamais été aussi attentif aux saisons qu’à Montréal. » Guy Cogeval | Départ des patineurs au pont Jacques-Cartier lors du festival de la Santé.

    De nombreux drapeaux bleus et blanc sont agités dans les airs par la foule lors de la fête nationale du Québec.
    « C’est le hasard qui a fait que je suis arrivée là, avec ma petite valise et que je suis repartie de zéro, rebâtissant ma vie » Chantal Jolis | 24 juin, célébration de la fête nationale du Québec, la Saint-Jean-Baptiste.

    Un homme marche de nuit au milieu de la rue en tenant dans les airs deux arrosoirs d’où s’écoule un produit inflammable en feu.
    « Montréal est une ville où je me promène tout le temps, hiver comme été, car il y a mille choses que je n’ai jamais vues à Montréal. » Joël Le Bigot | Spectacle de feu avec le groupe de percussions SAMAJAM lors du 25e anniversaire du festival Juste pour rire.

    Ambiance colorée rose et mauve avec un joueur d’harmonica sur une scène de spectacle.
    « À Montréal, tu peux vraiment te recharger en énergie positive. » Nicolas Peyrac | Joueur d’harmonica au Festiblues.

    Une femme peu vêtue danse proche de la fumée d’une scène de spectacle dont l’éclairage est jaune.
    « Les festivals musicaux sont populaires car les gens ont soif de sortir après le grand isolement de l’hiver pour célébrer la chaleur » Chantal Jolis | Soirée magique au festival Expressions Arts de la rue.

    Un chanteur africain en habit traditionnel joue d’un gros instrument à cordes durant un spectacle de nuit.
    « Ce qui est merveilleux à Montréal, ce sont ces quartiers ethniques, italien, portugais, grec, juif, etc. Il est plus facile de vivre son ethnicité à Montréal qu’à Paris, Rome, Bruxelles ou Madrid. » François Lubrina | N’Faly Kouyaté, maître guinéen de la kora durant le Festival International Nuits d’Afrique.

    Trois femmes s’enlacent et rient aux éclats lors d’une parade.
    « Les Québécois ne sont pas des Français. Ils ont une perception des valeurs différente. On le découvre au fur et mesure que l’on vit ici. » Jean-Claude Gobé | Défilé de la communauté lesbienne, gaie, trans durant le festival Fierté Montréal.

    Spectateurs de dos regardant une course de bateau dragon. Sur l’autre rive du bassin, on aperçoit des kiosques colorés.
    « Il y a un état d’esprit où l’on respecte beaucoup plus les autres qu’ailleurs. » Jean Gounelle | Challenge de bateau dragon de Montréal au Bassin olympique du parc Jean-Drapeau.

    Une mascotte d’ours polaire pose avec une dizaine de jeunes femmes déguisées avec des costumes bleus et de hauts bonnets blancs.
    « C’est quand même le pays des extrêmes, avec 80 degrés de différence entre l’hiver et l’été. » Nicolas Peyrac | Boule de Neige et ses amies les Saltimbanques lors de la Fête des Neiges de Montréal.

    Foule amassée dans la rue près d’un tableau d’où le visage d’un homme sort de la toile ainsi que ses mains.
    « Les Montréalais et les Québécois en général sont très bon public. C’est formidable. Tout les intéresse. Ils sont très ouverts et enthousiastes. » Aslan | L’artiste italien Renzo Betta présente son spectacle « Tableau vivant » lors du festival Juste pour rire.

    Détails des cordes d’une contrebasse et main du musicien lors d’un spectacle.
    « Montréal est une pépinière d’artistes et de créativité. » Olivier Moreaux | Festival acadien-celtique-louisianais.

    Trois grands drapeaux blanc et rouge se dressent au-dessus d’une foule amassée près d’une scène de spectacle éclairée la nuit.
    « Il n’y a pas beaucoup de pays au monde comme le Canada. » Françoise Kayler | 1er juillet, célébration de la fête du Canada.

    Pour en savoir plus

    This function has been disabled for .

    TERRA TRIBUTA

    ABONNEZ-VOUS
    A L'INFOLETTRE